Maladie de Lyme

La maladie de Lyme, ou borréliose, est une maladie transmise par les tiques. L’agent qui cause cette maladie est le Borrelia Burgdorferi un spirochète qui est un type de bactérie.

Le réservoir principal de cette bactérie est la souris à patte blanche, mais elle est transmise aux humains par la tique à patte noire (tique du chevreuil ou Ixodes scapularis). Le sud du Québec est actuellement, en 2016, la région de la province à plus haut risque de borréliose (la 3e au Canada).

Les espèces susceptibles d’être atteintes par la maladie de Lyme sont, dans l’ordre, les humains, les chiens et parfois les chevaux. Chez les chats, malgré des contacts répétés avec la bactérie, la maladie n’a à ce jour pu être induite chez cette espèce.

La bactérie est transmise par la tique. Celle-ci a un cycle de vie de deux ans. Le développement de la tique se fait en trois stades : larve, nymphe et adulte. Elle prend un repas de sang à chacun de ces stades. Les larves et les nymphes se développent sur les petits mammifères, et les adultes sur les cerfs et autres grands mammifères (dont les chiens et les hommes). Par contre, la nymphe peut parfois se nourrir sur les chiens et les humains. Chez le chien, au Québec, la période de transmission de la bactérie se fait principalement au printemps (nymphe et adultes ayant survécu l’hiver) et à l’automne (adultes). Mais la période des tiques s’étend de la fonte des neiges jusqu’à la fin de l’automne, c’est-à-dire jusqu’aux premières bonnes bordées de neige.

Cet article parle de la maladie de Lyme chez le chien. Si vous voulez de l’information pour la maladie chez l’humain, veuillez consulter les deux références suivantes :

Maladie de Lyme chez le chien

Il faut préciser que 5 à 10 % des chiens infectés par la bactérie développent des symptômes de la maladie de Lyme. Contrairement à l’homme, les symptômes sont souvent visibles deux à six mois après la piqûre d’une tique infectée. Les symptômes visibles sont : la fièvre, la léthargie, une boiterie reliée à une douleur articulaire ou de la douleur généralisée. Les reins peuvent rarement en être affectés, mais les conséquences en sont parfois sérieuses.

Il est facile de détecter par un test sanguin si votre chien a été exposé à cette bactérie. Si c’est le cas, le médecin vétérinaire vous recommandera les tests ou traitements à faire selon l’état de santé de votre animal.

Maladie de Lyme : mieux vaut prévenir que guérir

  • Évitez les endroits à risques pour la transmission des tiques : boisés, haies (votre haie de cèdres est une source potentielle), herbes longues.
  • Si vous y allez, peignez et examinez votre chien (et vous-même) dès votre retour de promenade afin de détecter la présence de tiques.
  • Gardez votre pelouse courte (pas trop si vous voulez conserver votre pelouse…) sans tapis de feuilles. Mettre un paillis entre un boisé ou une haie et votre pelouse.
  • Si votre chien est à risque d’exposition, le test sanguin annuel est recommandé. Surtout s’il a le poil long. Plusieurs chiens sont exposés sans que leur maître le sache.
  • Retirez les tiques dès leur découverte.
  • Traitez votre chien avec un produit pour diminuer la population de tiques sur celui-ci. Contactez-nous à ce sujet, plusieurs produits sont maintenant disponibles.
  • Il existe un vaccin contre la maladie de Lyme. Discutez-en avec le médecin vétérinaire, il saura vous conseiller à ce sujet.

La maladie de Lyme est une maladie complexe, de nouvelles découvertes se font encore sur cette maladie et il existe plus d’une solution de prévention et de traitement. L’équipe vétérinaire vous guidera selon vos besoins.

Contactez-nous!